Lettre du Président

 

C’est un grand honneur pour moi, en tant que Président d’Apimondia, d’écrire cette lettre de bienvenue au Congrès 2019 à Montréal, au Canada, un pays de grande beauté, allant de l’Atlantique au Pacifique, dont le nom dérive du mot iroquois « kanata » qui signifie village. Depuis ma jeunesse en Irlande, j’ai toujours été fasciné par le Canada, et c’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes ont quitté l’Irlande pour s’y installer. Mon comté natal en Irlande s’appelle Monaghan et mon comté voisin canadien s’appelle Cavan. Lors de ma première visite au Canada, il y a quarante ans de cela, des noms de lieux et de villages de ces deux comtés en Irlande se trouvaient partout dans la province de l’Ontario.

Lors de ma première visite au Canada, j’ai rencontré un apiculteur à Peterborough qui vendait son miel au marché local, un samedi matin, et quand je lui ai dit que j’étais apiculteur en Irlande, il avait les yeux pleins de larmes, car il appartenait à la seconde génération d’Irlandais qui, comme moi, avait hérité de son père l’amour pour notre plus ancien métier artisanal. Nous avons parlé de l’Irlande, puis j’ai commencé à apprécier l’ouverture d’esprit et la convivialité de ce Canadien, ainsi que son message de bienvenue à mon égard dans cette partie du monde. Pour le congrès d’Apimondia en 2019, les apiculteurs venus du monde entier seront les bienvenus à Montréal. Quelle belle ville ! Et le congrès se tiendra en plein centre-ville avec un accès facile à tout.

Pour en revenir à mon époque d’étudiant, les trois images qui restent gravées dans ma mémoire sont le hockey sur glace, le castor et la Gendarmerie royale du Canada (RCMP, Royal Canadian Mounted Police). Cela peut vous sembler bizarre, mais le hockey est une véritable religion au Canada, c’est le cœur et l’âme du peuple canadien. Partout où j’ai voyagé dans le pays, le hockey finissait toujours par devenir un sujet de conversation. Mon premier voyage a eu lieu en septembre et lors de mes nombreuses visites dans la campagne canadienne, on ne peut qu’être émerveillé devant la beauté des feuilles d’automne. Là-bas, il l’appelle « fall ». C’est là que j’ai vu mon premier castor, et voir cet animal magnifique construire sa hutte avec un tunnel sous l’eau est resté à jamais gravé dans ma mémoire. En ce qui concerne la Gendarmerie royale du Canada, pour être franc, je n’ai jamais voulu rencontrer un gendarme de manière officielle – bref, qui veut être arrêté par la police ? même si l’uniforme de cérémonie qui comprend un manteau rouge bien cintré, un pantalon d’équitation, de hautes bottes noires et un chapeau en feutre à large bord représentent le Canada de la manière la plus élégante.

Le 32ème congrès Apimondia s’est tenu en 1999 à Vancouver et on en parle encore aujourd’hui. Quel évènement ! Je suis certain que les Canadiens et, en particulier, les apiculteurs canadiens réserveront en septembre 2019 un accueil chaleureux aux apiculteurs venus du monde entier. Et soyez certains que le congrès sera un succès dans la très belle ville de Montréal.

 

Le Président de Apimondia